News / Travaux
 

Chée de Louvain
du 10/01 au 20/03

Chée de Bxl
du 29/11 au 29/12

RN238
du 20/10 au 29/03/11


Chée des Collines
du 18/10 au 31/12

N4
du 27/11 au 15/02

 
Archives
 
 
Publicité
 
Vous désirez prendre contact avec notre conseiller publicitaire pour une insertion dans notre prochain magazine ou sur notre site. Envoyer-nous un mail.

Philippe Henkart
0472/43 22 11
philippe@mobilwavre.be
 
Partenaires
 
 
 
 
 
 
Champ Sainte-Anne: des riverains introduisent un recours en annulation
 
 

Décidément, le nouveau quartier du Champ Sainte-Anne a les pires difficultés à sortir de terre. Après des années de procédure, on le croyait bien parti pour aboutir d’ici peu. C’était sans compter la détermination des riverains qui ont introduit, voici quelques semaines, un recours en annulation et en suspension contre le permis de lotir accordé à Matexi.
Pour rappel, ce permis de lotir autorise la création d’un nouveau lotissement de quelques 600 logements au nord de Wavre, dans le quartier dit du « Champ Sainte-Anne ». C’est la société Matexi qui a été chargée de mener à bien le projet. Mais cela n’est pas du goût des habitants des environs.
Ce que reprochent les riverains, ce n’est pas le fait que l’on va construire, mais bien la quantité de logements prévus ! Pour eux, le projet tel que présenté actuellement est totalement démesuré. Ils se refusent à l’idée de voir naître un nouveau village de quelques 1.800 habitants dans une zone de Wavre qui est déjà paralysée aux heures de pointe par la circulation très dense aux abords du zoning nord et vers le centre de Wavre. Ils regrettent aussi l’insuffisance des équipements collectifs prévus.
Ce point de vue, ils l’avaient déjà exprimé lors de l’enquête publique de 2009. Mais ils ont l’impression de ne pas avoir été entendus et que leurs remarques n’ont servi à rien puisque le permis de lotir a tout de même été accordé par le fonctionnaire délégué de la Région wallonne.
Une seule solution s’offrait alors aux habitants : le recours au Conseil d’Etat dans le but de suspendre ou d’annuler le permis de lotir. Pour défendre leurs intérêts, ils ont fait appel à une pointure, Dennis Brusselmans. L’avocat avait défendu d’autres riverains pour le fameux dossier de la RN 25.
Cinq arguments motivent ce recours. La plupart sont des failles administratives. Certaines concernent la manière dont l’enquête publique aurait été annoncée, ou encore l’étude d’incidence qui aurait été menée sur base de chiffres de 1999.
Bref, ce n’est pas encore pour tout de suite que l’on verra apparaître ces nouvelles habitations. Les recours en suspension et en annulation ont été adressés au Conseil d'Etat le 3 mai. Le recours en suspension devrait être traité dans les six mois. Les riverains pourraient attendre deux à trois ans pour connaître la décision du Conseil d'Etat à propos du recours en annulation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
   
     
 
     
 
 
Derniers reportages
 
 
La bataille oubliée
 
   
 
Festival du rire 2010 (2)
 
 
Festival du rire 2010 (1)
 
 
 
Cover
 
 
septembre
2011
 
   
depuis le 15 août 2005

Partager ce contenu
MobilWavre® est une production de JCD graphique éditions - Voie du Maréchal Ney, 12 - 1300 WAVRE - 010-45 41 22 • last revised 2012-02-28
Retrouvez MobilWavre sur

La reproduction, même partielle des textes, logos, photos est interdite sauf accord signé de la direction de MobilWavre®.
mail:info@mobilwavre.be