Ils nous font confiance
FORUM


Vous nous posez des questions...
Dans la mesure du possible, nous vous répondons ! info@mobilwavre.be

 

LE SERVICE DES TRAVAUX

Le service des travaux de la ville de Wavre vous communique les voies communales fermées momentanément à la circulation

RANDONNÉES
ACTIVITÉS


Vous êtes l'organisateur d'une randonnée, d'un rallye automobile ou pédestre, une course cycliste ou encore une activité relative à la mobilité. Faites-nous parvenir un mail, votre annonce sera placée sur notre site.
info@mobilwavre.be
Ou un article vous sera consacré dans notre magazine.


MAGAZINE


Vous n'avez pas reçu notre magazine, vous êtes interessé d'en recevoir un exemplaire envoyez-nous un mail info@mobilwavre.be


PUBLICITE

 

Vous désirez prendre contact avec notre conseiller publicitaire, pour une insertion dans notre prochain magazine ou sur notre site internet. Envoyez-nous un mail.

Denis Evrard
Tél: 0497/41 63 86

prochaine parution
avril 2010

 

depuis le 15 août 2005

 

Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

la reproduction, même partielle des textes, logos, photos est interdite sauf accord signé de la direction de MobilWavre©

Charles Michel se laisse tenter par les sirènes du fédéral


C’était dans l’air depuis quelques temps déjà : le bourgmestre wavrien, Charles Michel, met temporairement son mandat de bourgmestre au porte-manteau pour enfiler la veste de ministre fédéral.
Celui qui clamait haut et fort après les élections communales de 2006 qu’il resterait bourgmestre et qu’un poste de ministre ne le tentait pas, s’est finalement laissé convaincre pour une fonction au fédéral. Charles Michel est en effet devenu le ministre de la Coopération au développement le 21 décembre dernier.
Celui-ci justifie son choix par la situation exceptionnelle de blocage dans laquelle se trouvait la formation du gouvernement. «Ce n’était d’ailleurs pas ma volonté de devenir ministre», ajoute-t-il dans une lettre adressée à tous les Wavriens. «Mais il est vrai que j’ai pris activement part à la formation du gouvernement dès septembre dernier, moment où les négociations étaient quasiment à l’arrêt. Si je suis monté au fédéral, c’est avant tout pour ma connaissance du néerlandais et les bonnes relations que j’entretiens avec les politiques du nord du pays.»
Aujourd’hui, Charles Michel assure qu’il restera bel et bien présent pour sa ville. Il annonce qu’il restera accroché au titre de bourgmestre, même s’il n’en assumera plus la fonction. Charles Michel espère également que sa nouvelle mission et sa présence au niveau fédéral pourront constituer des atouts pour le futur de la ville de Wavre

Françoise Pigeolet prend la tête
En attendant le retour de Charles Michel, ce sera la première échevine, Françoise Pigeolet, qui ceindra l’écharpe maïorale ad interim. Charles Michel a annoncé sa décision lors des traditionnels vœux de Nouvel an.
Françoise Pigeolet devra donc assumer les fonctions de bourgmestre pour 3 mois au minimum. Cette mission représente un vrai challenge pour cette « quasi » nouvelle tête en politique (elle a été élue conseillère communale en 2000), même si elle avait déjà l’habitude d’assumer les fonctions de bourgmestre lors de certaines absences de Charles Michel.
Le choix de Françoise Pigeolet n’a donc pas vraiment constitué une surprise, et cela malgré des rumeurs faisant état de la possible nomination de l’échevine des finances Anne Masson, ou encore de René Gillard, Marc Bastin mais aussi de Frédéric Janssens, actuel président du CPAS.
«Cela m’a paru logique de choisir Françoise Pigeolet», explique Charles Michel, «au vu de sa position de premier échevin, de son score électoral et de notre collaboration de longue date».
En contrepartie, Françoise Pigeolet devra réduire ses autres activités professionnelles. Elle n’exercera plus sa fonction de directrice de l’administration à la Province du Brabant wallon qu’à mi-temps.

L’opposition critique
L’opposition (PS, cdH, Ecolo) n’a pas manqué de critiquer vertement le départ du bourgmestre Charles Michel vers d’autres cieux. Pour eux, c’est une véritable claque que reçoivent les habitants de Wavre. A l’unisson, ils dénoncent la justification «par la situation exceptionnelle dans laquelle se trouvait le pays», qu’a invoqué Charles Michel pour accepter ce mandat. Pour eux, il est déjà certain que Charles Michel ne sera pas de retour à Wavre après le 23 mars prochain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

Mobilwavre® est une production de JCD graphique éditions - Voie du Maréchal Ney, 12 - 1300 WAVRE - 010-45 41 22 • last revised 22-01-2010