Ils nous font confiance
FORUM


Vous nous posez des questions...
Dans la mesure du possible, nous vous répondons ! info@mobilwavre.be

 

LE SERVICE DES TRAVAUX

Le service des travaux de la ville de Wavre vous communique les voies communales fermées momentanément à la circulation

RANDONNÉES
ACTIVITÉS


Vous êtes l'organisateur d'une randonnée, d'un rallye automobile ou pédestre, une course cycliste ou encore une activité relative à la mobilité. Faites-nous parvenir un mail, votre annonce sera placée sur notre site.
info@mobilwavre.be
Ou un article vous sera consacré dans notre magazine.


MAGAZINE


Vous n'avez pas reçu notre magazine, vous êtes interessé d'en recevoir un exemplaire envoyez-nous un mail info@mobilwavre.be


PUBLICITE

 

Vous désirez prendre contact avec notre conseiller publicitaire, pour une insertion dans notre prochain magazine ou sur notre site internet. Envoyez-nous un mail.

Denis Evrard
Tél: 0497/41 63 86

prochaine parution
avril 2010

 

depuis le 15 août 2005

 

Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

la reproduction, même partielle des textes, logos, photos est interdite sauf accord signé de la direction de MobilWavre©

La gare de Limal risque la démolition

C’est une vraie saga que connaît la gare de Limal depuis quelques mois. Disparaîtra-t-elle ? Sera-t-elle transformée en commerce ou en salle communautaire ? Nul ne pourrait encore le dire à l’heure actuelle. La commune ne veut pas se mouiller dans sa réhabilitation.
Pour rappel, en juillet 2004, la SNCB avait décidé de fermer 41 guichets à travers tout le pays. La plupart étaient des guichets de petites tailles qui se situaient dans les Ardennes. En Brabant Wallon, cela concernait les gares de Chastre, Tilly, Court-Saint-Etienne, Lillois et … Limal.
La fermeture effective a eu lieu en janvier 2005 et depuis lors, les navetteurs ont du se rendre à la gare d’Ottignies ou de Wavre pour obtenir leurs abonnements ou acheter des tickets à l’avance. Mais c’est surtout la dégradation progressive du bâtiment qui inquiète les riverains. En effet, la gare a été incendiée en avril dernier, puis a subi d’autres actes de vandalisme. L’insécurité règne sur les quais. Les voyageurs ne s’y sentent plus à l’aise.
La SNCB désirerait se décharger de ses responsabilités et laisser l’entretien de ses gares abandonnées aux communes selon un partenariat Région – SNCB – Commune. La commune pourrait louer les bâtiments pour un euro symbolique et pour une période de 6 ans. Un appel à projets a été lancé et le Ministre régional Philippe Courard a promis des subsides pouvant aller jusque 150.000 euro pour la réhabilitation des lieux et l’installation d’espaces multiservices (EMS). Sur les 23 communes concernées, 21 ont répondu positivement à l’invitation.
Ce n’est pas le cas de la commune de Wavre. « C’est une arnaque », a déclaré Charles Michel en réponse aux interrogations des riverains. «Car les moyens promis par le Ministre sont ridicules au vu des travaux à entreprendre à la gare de Limal. Je trouve ça un peu facile de la part de la SNCB, qui est quand même propriétaire des lieux de se décharger ainsi sur les communes», ajoute-t-il. Une mauvaise affaire financière donc.
Mais les riverains ne sont pas d’accords avec lui. Ils ne désirent pas voir se développer un chancre ou un lieu d’asile pour les squatters à deux pas des habitations, des commerces et de l’école de danse qui accueille des dizaines de jeunes filles. Ils se sont donc groupés en comité de quartier pour envisager des solutions. Sous l’impulsion d’Ecolo Wavre, ils ont proposé d’y installer un commerce de dépôt-retrait comme un loueur de DVD ou un Mister-Minit et de transformer l’espace restant en salle communautaire. Un autre projet consisterait à y transférer la bibliothèque de la Maison communale de Limal et d’installer une crèche dans les locaux ainsi libérés. «C’est une ineptie», s’exclame le Bourgmestre, Charles Aubecq qui trouve ridicule d’installer une crèche dans un bâtiment à étages. «De plus, si les aides de la Région wallonne étaient suffisantes pour rénover la gare, c’est sans compter les frais d’entretien et de fonctionnement par la suite», ajoute Charles Michel.
La commune a donc demandé un rendez-vous avec la SNCB pour parler du problème. Si aucune solution ne se dégage lors de cette rencontre, le bâtiment devra être rasé.(24-11-2005)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

Mobilwavre® est une production de JCD graphique éditions - Voie du Maréchal Ney, 12 - 1300 WAVRE - 010-45 41 22 • last revised 22-01-2010