Ils nous font confiance
FORUM


Vous nous posez des questions...
Dans la mesure du possible, nous vous répondons ! info@mobilwavre.be

 

LE SERVICE DES TRAVAUX

Le service des travaux de la ville de Wavre vous communique les voies communales fermées momentanément à la circulation

RANDONNÉES
ACTIVITÉS


Vous êtes l'organisateur d'une randonnée, d'un rallye automobile ou pédestre, une course cycliste ou encore une activité relative à la mobilité. Faites-nous parvenir un mail, votre annonce sera placée sur notre site.
info@mobilwavre.be
Ou un article vous sera consacré dans notre magazine.


MAGAZINE


Vous n'avez pas reçu notre magazine, vous êtes interessé d'en recevoir un exemplaire envoyez-nous un mail info@mobilwavre.be


PUBLICITE

 

Vous désirez prendre contact avec notre conseiller publicitaire, pour une insertion dans notre prochain magazine ou sur notre site internet. Envoyez-nous un mail.

Denis Evrard
Tél: 0497/41 63 86

prochaine parution
avril 2010

 

depuis le 15 août 2005

 

Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

la reproduction, même partielle des textes, logos, photos est interdite sauf accord signé de la direction de MobilWavre©

Wavre – Blocage du dossier de la gare de Limal

 

Supprimer les passages à niveau ?.


Le réaménagement de la gare de Limal semble compromis. La SNCB holding pourrait suspendre le dossier en attendant une suppression des passages à niveau pour des raisons de sécurité. Cap Limal maintient la pression.


Maintenir la gare au milieu du village, c’est le but de toujours de l’association Cap Limal. Les derniers avancements du dossier ne leur donnent pas beaucoup d’espoir mais ils maintiennent la pression auprès des autorités. Pour rappel, la SNCB envisage soit de laisser la gare aux mains d’investisseurs privés potentiels, soit de ne pas vendre. Dans ce cas-là, elle réaliserait des travaux d’aménagements sur les passages à niveau. C’est cette éventualité qui fait réagir l’Association Cap Limal.
« La SNCB Holding aurait suspendu le processus de valorisation de la gare », explique Christophe Lejeune, président de l’association et secrétaire d’Ecolo Wavre. « Car le département infrastructures voudrait supprimer les passages à niveau actuels pour des raisons de sécurité. » En effet, depuis quelques années, le trafic a fortement augmenté sur cette ligne qui relie Ottignies à Louvain. La catastrophe de Pécrot est encore fraîche dans les esprits et il semble logique de vouloir supprimer un maximum de dangers potentiels. « Le but serait d’éviter le croisement des voiries avec les voies de chemin de fer », ajoute Christophe Lejeune.
A la SNCB, on évoque un possible « ouvrage » sans donner plus de précision. S’agira-t-il d’un tunnel ? D’un pont ou bien une déviation de la circulation vers un autre pont en aval ? Nul ne peut encore donner la réponse.
Mais ce que redoute l’association Cap Limal, c’est que la gare en elle-même ne soit oubliée. « On dit à la SNCB que les travaux se font selon les priorités mais qu’on ne sait pas vraiment si Limal en est une… », soupire le président. « Alors on peut imaginer trois scénarios : d’abord que le projet se fasse vite et que la gare soit rasée. Ensuite, on peut imaginer que le projet sera réalisé plus tard et que la SNCB Holding cherche un moyen de valoriser le site en attendant. Ou alors le projet est refusé et on cherche une toute autre solution de réaménagement. »
Malgré cela, l’association maintient son objectif de départ : revaloriser le site et y garantir son caractère social, même partiellement. « Le lieu se dégrade de plus en plus et un jour, il va finir par y avoir un accident », explique Christophe Lejeune. « C’est pour cela que nous voudrions que la SNCB prenne ses responsabilités. » Les autorités wavriennes ne sont pas non plus oubliées dans les réclamations de Cap Limal. « L’espace vert et le bac à sable sont en piteux état. Pourtant, ils sont loués par la commune. » Réponse de Charles Michel : « Nous n’avons pas de projet pour ces lieux. Mais nos décisions sont liées à l’attitude de la SNCB puisque c’est elle qui est le propriétaire. »
Dialogue de sourds ? Il semble en effet que le manque de communication domine dans ce dossier. D’un côté la ville ne donne pas d’informations à l’association, de l’autre, le département infrastructures et la SNCB Holding n’ont pas l’air de savoir se mettre d’accord sur le devenir de la gare. A quand une décision définitive?

Vers L'Avenir Brabant Wallon

 

.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mobilwavre® est une production de JCD graphique éditions - Voie du Maréchal Ney, 12 - 1300 WAVRE - 010-45 41 22 • last revised 22-01-2010