Ils nous font confiance
FORUM


Vous nous posez des questions...
Dans la mesure du possible, nous vous répondons ! info@mobilwavre.be

 

LE SERVICE DES TRAVAUX

Le service des travaux de la ville de Wavre vous communique les voies communales fermées momentanément à la circulation

RANDONNÉES
ACTIVITÉS


Vous êtes l'organisateur d'une randonnée, d'un rallye automobile ou pédestre, une course cycliste ou encore une activité relative à la mobilité. Faites-nous parvenir un mail, votre annonce sera placée sur notre site.
info@mobilwavre.be
Ou un article vous sera consacré dans notre magazine.


MAGAZINE


Vous n'avez pas reçu notre magazine, vous êtes interessé d'en recevoir un exemplaire envoyez-nous un mail info@mobilwavre.be


PUBLICITE

 

Vous désirez prendre contact avec notre conseiller publicitaire, pour une insertion dans notre prochain magazine ou sur notre site internet. Envoyez-nous un mail.

Denis Evrard
Tél: 0497/41 63 86

prochaine parution
avril 2010

 

depuis le 15 août 2005

 

Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

la reproduction, même partielle des textes, logos, photos est interdite sauf accord signé de la direction de MobilWavre©

83ème Salon de l'Auto de Bruxelles
Un salon des utilitaires… débordant de voitures particulières

Organisatrice du Salon de Bruxelles, la Febiac est depuis des années à la recherche d'une nouvelle identité. De nombreuses solutions ont déjà été essayées et pour le Salon de l'Utilitaire 2005, la Febiac semble avoir travaillé dans la bonne direction. Seuls deux palais seront réservés aux camions et autant aux motos alors que l'aviation légère se voit consacrer un palais. Les six autres palais seront réservés aux monovolumes, breaks, tout-terrains et même aux cabriolets. Seuls manqueront donc à l'appel les coupés et les berlines qui ne peuvent être considérées comme voitures de société.
André Van Steenkiste (AUTOnews)
Tout le monde est convaincu que ce nouveau concept de salon va rencontrer le succès escompté et que la recherche d'une formule pour ce salon bisannuel peut désormais s'arrêter. La Febiac attend environ 350.000 visiteurs, ce qui serait un gage de succès certain.
Comme nous vous le disions déjà dans l'introduction, ce Salon sera aussi l'occasion de découvrir sur la majorité des stands des berlines camouflées. Ce sera notamment le cas de la nouvelle C4 en version… commerciale. Si les coupés seront absents, les cabriolets seront bien de la partie. Et les CC aussi (Peugeot 206/307, Opel Tigra Twin Top, Ford Focus, Citroën C3 Pluriel), mais avec le toit en place!
Nouveaux breaks
Aux côtés des utilitaires légers, les breaks (également appelés SW pour Station Wagon comme le veut la mode) seront également omniprésents. Certaines marques viennent de lancer un nouveau modèle et seront donc bien représentées. Ce sera le cas de Peugeot avec sa nouvelle 407 SW, assez différente de la berline, mais aussi d'Opel et de sa nouvelle Astra Break. Chez Alfa, la 156 SW sera à l'honneur alors que le Salon accueillera aussi la toute nouvelle Skoda Octavia Combi.
Même si elle est récemment arrivée sur le marché, la Peugeot 307 SW est rapidement parvenue en tête des ventes dans sa catégorie devant l'Audi A4, la Renault Mégane et la BMW Série 3, à la condition toutefois de ne pas considérer les Citroën Berlingo, Toyota RAV4 et Peugeot Partner comme des breaks spécifiques. Selon les prévisions, la BMW et la Passat seront rapidement rattrapées par la très réussie Astra Break dès 2005. La nouvelle Ford Focus Clipper devrait également rapidement s'installer dans le top 5. Le Salon sera aussi l'occasion de découvrir certaines versions civiles d'utilitaires, cataloguées comme breaks. Ce sera le cas évidemment des Citroën Berlingo et Peugeot Partner.
Le segment des monovolumes se développe
Année après année, le parc des monovolumes ne cesse de se développer. Les constructeurs profitent évidemment de cette tendance. Aujourd'hui, les monovolumes ne représentent plus un marché niche. De nombreux modèles de grande série sont en effet quasiment des monovolumes. Chez Honda, quasiment tous les modèles sont désormais des monocorps, une évolution que l'on n'aurait pas attendue de ce constructeur. Le rapport entre l'encombrement et l'espace intérieur est évidemment le principal avantage du monovolume. Malgré leur centre de gravité surélevé, la tenue de route de ces véhicules s'est sensiblement améliorée et leur comportement est devenu tout à fait acceptable grâce à l'élimination du roulis par le biais de toutes sortes de dispositifs.
L'Opel Zafira a dû laisser son statut de leader du marché à la Renault Mégane et à la Citroën Picasso. Le Meriva a cependant permis à la marque allemande de revenir à l'avant-plan. Ce modèle enchaîne ainsi les récompenses. Dans le segment des monovolumes, les diesels représentent aujourd'hui huit voitures sur dix. Les marques japonaises demeurent en retrait même si la Corolla Verso permet à Toyota de se faire une place au soleil.
Le marché accueille toujours plus de monovolumes, tels que les Seat Altea, Fiat Idea, le trio Peugeot 607- Citroën C8 - Fiat Ulysse, Fiat Multipla, Lancia Musa, Mazda MPV, etc. Alors que jusqu'à présent, de nombreux constructeurs rechignaient à présenter des modèles sept places, ceux-ci sont de plus en plus fréquents même si les deux places postérieures sont rarement destinées à des adultes et se caractérisent par un maniement souvent difficile.
Hyundai et le 4x4
En trois ans seulement, Hyundai est passé avec ses tout-terrains de la huitième à la deuxième place du marché. En 2002, le constructeur coréen devait se satisfaire de 6,8% de parts de marché. En 2004 et pour les neufs premiers mois de l'année, Hyundai représente 9,7% des acquisitions, ce qui lui permet d'occuper le deuxième rang. En cette fin d'année, Hyundai se bat au coude à coude avec Nissan pour le gain de cette deuxième place, l'avantage allant pour l'instant à Hyundai, qui a récemment présenté son Tucson. Dans ce secteur, Toyota cède un peu de terrain mais demeure le leader incontesté avec des parts de marché équivalentes à celles de ses deux principaux concurrents réunis. Les spécialistes européens du 4x4 que sont BMW et Volvo réussissent également une belle percée.
Nissan est aujourd'hui bien armé pour le futur proche. Le X-Trail est le troisième tout-terrain le plus vendu en Europe et il bénéficiera désormais chez nous d'un système de navigation. Le très robuste Patrol a récemment été modernisé en recevant notamment une carrosserie restylée et une version modifiée du 3.0 turbodiesel dont le couple est passé de 354 à 380 Nm. Pour l'année-modèle 2005, le "super SUV" Murano est proposé avec une transmission automatique CVT de la dernière génération. Vous pourrez aussi découvrir en primeur le Pathfinder. Assemblé en Espagne, ce robuste 4x4 est équipé d'un 2.5 turbodiesel Common Rail moderne avec turbo à géométrie variable. Il développe une puissance de 174 ch et un couple de 403 Nm. Ce moteur est couplé à une boîte six manuelle ou une automatique à cinq rapports avec commandes séquentielles. Le Pathfinder possède tout ce dont un conducteur peut rêver: ESP, ABS, antipatinage, clé intelligente, caméra de recul et banquette arrière escamotable.
Catégorie en plein essor, les 4x4 constitueront un des pôles d'intérêt du Salon de Bruxelles. Et Hyundai figure en bonne place dans ce domaine.
La Ford Focus Vignale sera une des grandes attractions du Salon de Bruxelles.
La Skoda Octavia Combi, une des nouveautés à découvrir au Heysel.
Une des nouveautés les plus originales de ce Salon sera sans conteste l'Opel Trixx. Si la Trixx en est encore au stade du concept, certaines des idées qu'elle véhicule seront reprises sur la future micro-citadine de la marque. Opel n'a peut-être jamais osé commercialiser la Maxx, mais la marque allemande pourrait décider de se servir de sa Trixx, qui permet en tout cas à Opel d'aller plus loin encore que Peugeot avec sa 1007. Celle-ci sera aussi présente à Bruxelles.
La Trixx mesure seulement trois mètres de long. Sa portière conducteur est de type à pantographe. Du côté passager, les deux portes permettent de dégager un espace d'accès de pas moins de 1m50 de largeur. La Trixx est une 3+1, le "1" représentant un siège pour enfant escamotable. Le siège passager peut pivoter et se rabattre intégralement dans le plancher. L'utilisateur peut alors emmener de longs objets et offrir à son passager arrière un agréable repose-pied.
Le toit peut s'ouvrir largement alors que la lunette arrière disparaît dans la carrosserie, ce qui en fait en quelque sorte un cabriolet. Le bouclier arrière peut de son côté accueillir un porte-accessoires escamotable idéal pour les bagages ou un vélo. Un peu comme la Renault Modus.
Ces trouvailles ingénieuses sont de réelles attractions. Ce n'est pas tout. Pour réduire la longueur totale, le radiateur a été implanté au-dessus du moteur. Les instruments sont quant à eux implantés à la verticale devant le conducteur. Au niveau du moteur, Opel a opté pour le 1.3 diesel quatre cylindres Common Rail de 70 ch, ce qui s'avère amplement suffisant pour la petite et ultra-légère Trixx. (AVS)
Avec l’aimable collaboration du magazine AUTOnews



INFOS SALON
Du 15 au 23 janvier 2005.
En parallèle sera organisé un salon professionnel Truck & Transport de quatre jours (du 14 au 17 janvier 2005), accessible aux professionnels dans les Palais 11 et 12 sur invitation des exposants de poids lourds. Les visiteurs de cette section auront accès aux autres palais, mais pas l'inverse.
Vendredi 14/1: journée VIP de 15 à 24h.
Du samedi 15/1 jusqu'au dimanche 23/1: de 10 à 18h30.
Jeudi 20/1 de 10 à 22h.
Prix d'entrée
Soirée VIP 14/1: 25 euros. Autres jours: 10 euros (enfants de 6 à 12 ans: 5 euros). Carte de groupe 10 personnes: 50 euros. Accès à l'exposition Truck & Transport pour ceux qui n'ont pas d'invitation des exposants à l'achat d'un ticket de 25 euros.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mobilwavre® est une production de JCD graphique éditions - Voie du Maréchal Ney, 12 - 1300 WAVRE - 010-45 41 22 • last revised 22-01-2010