Ils nous font confiance
FORUM


Vous nous posez des questions...
Dans la mesure du possible, nous vous répondons ! info@mobilwavre.be

 

LE SERVICE DES TRAVAUX

Le service des travaux de la ville de Wavre vous communique les voies communales fermées momentanément à la circulation

RANDONNÉES
ACTIVITÉS


Vous êtes l'organisateur d'une randonnée, d'un rallye automobile ou pédestre, une course cycliste ou encore une activité relative à la mobilité. Faites-nous parvenir un mail, votre annonce sera placée sur notre site.
info@mobilwavre.be
Ou un article vous sera consacré dans notre magazine.


MAGAZINE


Vous n'avez pas reçu notre magazine, vous êtes interessé d'en recevoir un exemplaire envoyez-nous un mail info@mobilwavre.be


PUBLICITE

 

Vous désirez prendre contact avec notre conseiller publicitaire, pour une insertion dans notre prochain magazine ou sur notre site internet. Envoyez-nous un mail.

Denis Evrard
Tél: 0497/41 63 86

prochaine parution
avril 2010

 

depuis le 15 août 2005

 

Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

la reproduction, même partielle des textes, logos, photos est interdite sauf accord signé de la direction de MobilWavre©

Le sel en question...

C’est de saison et il faut s’y attendre à tout moment. La neige fait de temps en temps son apparition avec tous les dangers que cela comporte pour l’automobiliste. C’est alors le moment pour les services d’épandage d’entrer en action. Mais c’est parfois un peu compliqué de savoir qui est responsable de saler telle ou telle rue. En effet, ce n’est pas toujours la commune qui s’en charge.
En haut de l’échelle routière, on trouve les autoroutes. En Brabant wallon, c’est le district autoroutier de Nivelles qui s’en charge. Ce district dépend du Ministère de l’équipement et des transports (MET). C’est également celui-ci qui est responsable du salage du réseau secondaire régional. Cela concerne les nationales et autres grands axes. A Wavre c’est le cas pour la chaussée de Louvain et la chaussée de Bruxelles. Ces deux grandes routes dépendent du district de l’Est du Brabant. Les installations du MET se trouvent à Ottignies, le long de la speedway (N238).
Les petites routes sont, quant à elles, du ressort des communes. Celles-ci s’organisent comme elles l’entendent mais respectent généralement un ordre similaire. «Dès qu’on annonce du gel ou des précipitations hivernales, nous sortons les camions », explique-t-on au service des travaux de la Ville. «Et nous salons en priorité les rues où il y a des écoles, puis les circuits des transports en commun. Arrivent après les endroits dangereux comme les côtes, les ponts et les grands axes. C’est seulement après, s’il nous reste du temps, que nous salons les lotissements car il y a moins de passage dans ces rues là.»
La commune de Wavre dispose, en tout, de quatre camions. Les deux plus grands s’occupent des rues principales. Le moyen et le tout petit vont dans les endroits plus difficilement accessibles. «Mais nous salons également à la main», explique encore le service des travaux.
La ville dispose d’une réserve de plus ou moins 70 tonnes de sel. Celle-ci est située près de la régie de l’électricité.
Au MET d’Ottignies, le sel est stocké dans des énormes silos. Sur une saison, les camions qui dépendent de leur service, répandent entre 1000 et 15000 tonnes de sel. «Mais l’an dernier a été un grand cru de ce côté là», explique Jean-Claude Bernard, coordinateur au MET d’Ottignies. «Et cela à cause de la vague de froid que nous avons connue. Nous avons dû acheter plus de sel que d’ordinaire.»
Les services du MET reçoivent leurs informations du centre Perex (PERmanence d’EXploitation des réseaux), situé à Daussoulx. Ce centre gère une cinquantaine de mini stations météorologiques en Wallonie. Celles-ci récoltent des informations précieuses sur la température de l’air, le taux d’humidité ambiant mais également de la route elle-même ! Cela permet au centre Perex d’avoir en continu un état des lieux des routes de Wallonie et de faire leurs prévisions. Celles-ci sont transmises aux différents districts qui prennent la décision, ou non, de lancer un épandage. «Ici à Ottignies, nous avons également deux inspecteurs de réseau qui circulent sur nos routes pour vérifier les endroits sensibles comme les ponts ou les zones boisées. On se fie également à leur rapport avant de saler», ajoute Jean-Claude Bernard.
Mais quand la décision est prise, tout va très vite. Le MET d’Ottignies ne possède pas ses propres véhicules. Il fait appel à des sociétés privées comme Melin à Céroux-Mousty ou les travaux Stéphanois de Court-Saint-Etienne qui envoient quelques-uns de leurs hommes. «Pendant la journée, je travaille comme tous les autres ouvriers», explique Olivier Van Gysel de la société Melin. «A la différence près que si on m’appelle pour un épandage, je dois partir directement.» Mais le plus souvent, c’est la nuit que ça se passe. «Il faut que tout soit salé avant que les gens ne partent au travail», explique-t-il. Pour ces hommes, il s’agit d’être disponible quasiment à toute heure du jour et de la nuit, de la mi-octobre à la mi-avril. Parfois, lors des grandes vagues de froid, le circuit est à peine terminé qu’il faut recommencer, encore et encore jusqu’à ce que ça passe. «On sait que c’est comme ça et on s’arrange comme on peut. C’est un choix de vie que l’on fait», confie le chauffeur.
Et c’est tout bénéfice pour l’automobiliste.

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mobilwavre® est une production de JCD graphique éditions - Voie du Maréchal Ney, 12 - 1300 WAVRE - 010-45 41 22 • last revised 22-01-2010