Ils nous font confiance
FORUM


Vous nous posez des questions...
Dans la mesure du possible, nous vous répondons ! info@mobilwavre.be

 

LE SERVICE DES TRAVAUX

Le service des travaux de la ville de Wavre vous communique les voies communales fermées momentanément à la circulation

RANDONNÉES
ACTIVITÉS


Vous êtes l'organisateur d'une randonnée, d'un rallye automobile ou pédestre, une course cycliste ou encore une activité relative à la mobilité. Faites-nous parvenir un mail, votre annonce sera placée sur notre site.
info@mobilwavre.be
Ou un article vous sera consacré dans notre magazine.


MAGAZINE


Vous n'avez pas reçu notre magazine, vous êtes interessé d'en recevoir un exemplaire envoyez-nous un mail info@mobilwavre.be


PUBLICITE

 

Vous désirez prendre contact avec notre conseiller publicitaire, pour une insertion dans notre prochain magazine ou sur notre site internet. Envoyez-nous un mail.

Denis Evrard
Tél: 0497/41 63 86

prochaine parution
avril 2010

 

depuis le 15 août 2005

 

Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement

la reproduction, même partielle des textes, logos, photos est interdite sauf accord signé de la direction de MobilWavre©

La ville de Wavre lance son plan de stationnement

Le collège l'avait annoncé au cours d'un conseil communal de ce début d'année. Lors de la discussion relative au plan de sécurité routière, deux gros dossiers allaient faire l'objet d'une attention toute particulière: le contournement nord de la ville et le plan de stationnement.
Il ne faut pas être le spécialiste des spécialistes pour se rendre compte que ces dossiers répondent en fait à deux problèmes majeurs et qui furent déjà longuement expliqués antérieurement. Il s'agit bien entendu de l'engorgement de la ville par des véhicules en transit et, par ailleurs, les problèmes de parkings. Fin août, comme s'il s'agissait de présenter son devoir de vacance, le collège, et plus particulièrement le mayeur, entouré du chef de la police et d'un commissaire adjoint, présenta le plan de stationnement. Un travail qui ne laisse planer aucun doute sur les intentions de la ville et qui se résumera ainsi : celui qui ne respectera pas les nouvelles règles en matière de stationnement a vraiment très peu de chance de ne pas être invité à payer un "forfait journalier". Autant savoir ….

Le constat

Avant de présenter son plan, le collège a bien entendu fait faire une étude précise de la situation. C'est ainsi que fut confirmée la présence de nombreuses voitures ventouses dans les rues du centre ville. (Entre nous, il est piquant de constater que ces voitures appartiennent généralement aux commerçants qui sont bien entendu les premiers à se plaindre du manque de parking dans le centre ville). Autre constat, plus déplorable encore: il a été constaté la disparition de certaines zones payantes à cause d'actes de vandalisme commis sur les parcomètres.
Deux autres éléments ont influé sur la confection du plan de stationnement: d'une part, l'augmentation de la demande générale des emplacements de parking et le besoin évident d'harmoniser la tarification en fonction de l'installation des nouveaux appareils.

Les objectifs

Compte tenu des éléments qui précèdent, il a été décidé de mettre tout en œuvre pour assurer la rotation des véhicules entre 08h30 et 18h30; d'adapter un tarif différencié en fonction de la localisation des emplacements; de favoriser le stationnement de courte durée dans le centre-ville et de faire assurer un contrôle effectif de la politique de stationnement par la police. En un mot, la ville s'est dotée de moyens pour faire respecter le règlement. Lequel entrera en vigueur le jour de la distribution de ce magazine. Rassurez vous, c'est un simple fait du hasard.
Il faut savoir que la parquet du Procureur du Roi ne poursuit plus les infractions de stationnement. La ville de Wavre, tout comme les villes de Nivelles et de Namur l'ont déjà fait, a donc instauré un règlement qui permet d'inciter les automobilistes à respecter le règlement. En obligeant ceux qui ne comprennent pas vite à y aller de leur poche. L'amende ( fédérale) est remplacée par une redevance ( communale). Vous verrez plus loin qu'il vaut mieux ne pas jouer avec le règlement.

Par nécessité et non par plaisir

Le plan de stationnement ne serait … rien si la ville ne s'était pas donné les moyens de le faire respecter. C'est ainsi que pas moins de trois auxiliaires de police et un employé spécifique supplémentaires ont été engagés. Vous devez savoir (et faire savoir à vos amis qui viennent des communes voisines) que chaque jour, et même plusieurs fois par jour, tous les emplacements de parking seront vérifiés. Evitez plus que jamais, par exemple, de squatter les emplacements réservés aux handicapés. Evitez de stationner sur les trottoirs. N'oubliez pas d'alimenter les horodateurs. Faute de quoi, vous verrez se poser sur votre pare-brise, un papillon d'une espèce nouvelle. Ce papillon, pas agressif du tout, vous explique que la ville suppose, (puisque vous n'avez pas opté pour une durée précise qui serait mentionnée sur un ticket), que vous avez opté pour le tarif forfaitaire d'une journée, soit 14 euros. Faute d'avoir enregistré votre paiement dans les douze jours, la police vous fait parvenir un rappel. Puis, s'il le faut, un deuxième rappel majoré des frais. Et si ce n'est pas suffisant, vous aurez droit à un exploit d'huissier. Ce qui, à vue de nez, fait passer votre forfait de 14 à plus de 50 euros !
Pour bien comprendre que l'affaire est “on ne peut plus sérieuse”, sachez que les policiers seront équipés d'un mini-ordinateur portable, qui non seulement permettra l'impression immédiate de votre invitation à payer le forfait. Mais qui plus est, il permettra l’encodage de votre infraction pour suite voulue. Dans un premier temps, le groupe des auxiliaires sera renforcé par les agents.
Tout ce ramdam pour les parkings vous paraît excessif ? Erreur. La fluidité du trafic, la rotation dans l'occupation des parkings facilitera la vie de tout le monde. Cette nouvelle réglementation a été précédée d'une vaste campagne d'information. Il y a eu une période de rodage ( pour les automobilistes mais aussi, ne vous y trompez pas, pour la police). Désormais, les uns et les autres savent ce qu'ils ont à faire. Ce n'est pas plus compliqué que cela.

Pas de manne

Certains avaient vite compris que les amendes fédérales étant remplacées par des redevances communales, c'est la ville qui fait la "bonne affaire" dans l'aventure. Ne concluez pas trop vite que ce plan de stationnement est un jackpot pour les finances municipales. Bien sûr, il y aura de nouvelles rentrées d'argent. Lesquelles seront bien nécessaires pour couvrir les nouvelles dépenses. Le but et de règlement du jeu ne visent pas l'enregistrement de nouveaux bénéfices plantureux.
Dernier conseil, mais qui vaut son pesant de cacahuètes: les parkings en périphérie sont moins coûteux que ceux du centre ville. Par ailleurs, ne négligez pas les parkings gratuits, qui ne demandent qu'un peu (très peu, même) de marche à pied. Enfin, sachez qu'à l'intérieur de la zone bleue, il y a des parkings gratuits et des parkings payants.
Vous voilà donc prévenus face à la menace de pv. Pourtant, en fait, les observateurs estiment qu'après une petite période de rodage, il devrait y avoir moins de PV qu'avant l'arrivée du nouveau plan de stationnement. Pourvu que vous y mettiez un minimum de bonne volonté.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mobilwavre® est une production de JCD graphique éditions - Voie du Maréchal Ney, 12 - 1300 WAVRE - 010-45 41 22 • last revised 22-01-2010