News / Travaux
 

Chée de Louvain
du 10/01 au 20/03

Chée de Bxl
du 29/11 au 29/12

RN238
du 20/10 au 29/03/11


Chée des Collines
du 18/10 au 31/12

N4
du 27/11 au 15/02

 
Archives
 
 
Publicité
 
Vous désirez prendre contact avec notre conseiller publicitaire pour une insertion dans notre prochain magazine ou sur notre site. Envoyer-nous un mail.

Philippe Henkart
0472/43 22 11
philippe@mobilwavre.be
 
Partenaires
 
 
 
 
 
 
Moins de tués sur nos routes: un effet de la crise ?
 
 

Fin du mois de novembre, le Service public fédéral (SPF) Economie a rendu public les statistiques relatives aux accidents de la route pour l’année 2008. Et surprise, le nombre de tués sur l’année est en baisse significative. C’est la première fois que cela arrive depuis 43 ans ! En 2008, le SPF a relevé un total de 944 personnes décédées dans des accidents de la route. En 2007, ce total était de 1071 morts. La barre symbolique des 1000 morts n’a donc pas été franchie. La diminution est de 11% ! C'est surtout en Wallonie que la chute des accidents mortels est la plus spectaculaire avec 19,1% de moins. En Flandre, il y a 6,2 % de tués de moins sur les routes. En revanche, à Bruxelles, pas question de diminution mais plutôt une hausse de 12,9%.
Les explications avancées pour cette diminution impressionnante du nombre de tués seraient liées à la crise et à l’augmentation du prix des produits pétroliers. Des carburants plus chers vous auraient donc incités à moins prendre la voiture. Le nombre d’accidents graves en baisse ne serait qu’une suite logique de la diminution du nombre de kilomètres parcourus. Mais il faut prendre cette explication avec prudence. Le lien n’est pas clairement établi.
Les Etats généraux de la Sécurité routière ont fixé plusieurs objectifs chiffrés. En 2010, la Belgique devrait pouvoir afficher, selon ces objectifs, un chiffre de 750 tués et passer sous la barre des 500 morts pour l'année 2015.
D’autres chiffres
En 2008, un total de 48.827 accidents avec morts et blessés ont été répertoriés par la police et les parquets, soit 2% de moins par rapport à 2007. Le nombre de victimes était de 65.381. Il y a eu 6.782 blessés graves en 2008 (6.997 en 2007), et 57.654 blessés légers (58.847 en 2007). Tous les indicateurs sont donc dans le vert.
Parmi les personnes décédées, il y avait 479 conducteurs, 108 motards, 99 piétons et 86 cyclistes. La catégorie d'âge 18-34 ans est la plus représentée avec 361 morts (38% du total). Vingt-neuf pour cent des accidents (14.366 accidents) se sont produits au cours du week-end: ils se sont soldés par 20.415 victimes (31% du total), dont 2.474 blessés graves (36% du total) et 403 morts (43% du total).
La plupart des accidents se sont produits en agglomération (27.783) mais ils ne se sont soldés que par 274 morts. (avec Belga)
Les cyclistes, victimes collatérales de la circulation
On voit dans les chiffres du SPF Economie que les cyclistes continuent à payer un lourd tribut chaque année dans le nombre des tués de la route (un total de 9,1% des accidents mortels). C’est bien souvent suite à un problème de visibilité que les cyclistes sont accrochés par les véhicules automobiles. Voici un petit rappel de la législation en vigueur concernant les cyclistes. Un vélo ordinaire doit être équipé d’une sonnette (audible à 20m), 2 freins (un à l’avant et un à l’arrière), des catadioptres (un blanc à l’avant, un rouge à l’arrière, des jaunes ou oranges sur les pédales visibles à l’avant et à l’arrière du vélo, deux catadioptres jaunes ou oranges à double face disposés symétriquement aux rayons de chaque roue et/ou une bande réfléchissante blanche de chaque côté des pneus)
Les vélos à petites roues (vélo d’enfant, vélo pliable, mini-vélo…) doivent également être munis d’une sonnette audible à 20m), d’un frein au minimum et de catadioptres comme pour le vélo ordinaire (uniquement obligatoire que si vous roulez la nuit ou à visibilité réduite de moins de 200m).
Les vélos de VTT suivent les mêmes règles que les petits vélos à l’exception qu’il leur faut deux freins.
Ce qui est décrit ci-dessus n’est que le minimum légal prescrit. Il est bien évident que ce n’est pas suffisant pour rouler à vélo en toute sécurité.
Il est toujours utile d’équiper son vélo le mieux possible. L’éclairage est un des éléments « vitaux » du vélo. Il sert surtout à être vu par les autres usagers et particulièrement par les automobilistes et conducteurs de poids lourds. Même si le code de la route n’impose pas au cycliste de survêtement particulier, il s’agit d’un élément essentiel.

 

 

 
     
 
     
 
 
Derniers reportages
 
 
La bataille oubliée
 
   
 
Festival du rire 2010 (2)
 
 
Festival du rire 2010 (1)
 
 
 
Cover
 
 
septembre
2011
 
   
depuis le 15 août 2005

Partager ce contenu
MobilWavre® est une production de JCD graphique éditions - Voie du Maréchal Ney, 12 - 1300 WAVRE - 010-45 41 22 • last revised 2012-02-28
Retrouvez MobilWavre sur

La reproduction, même partielle des textes, logos, photos est interdite sauf accord signé de la direction de MobilWavre®.
mail:info@mobilwavre.be